Histoire de l'acteur

De Tilde3 wiki
Aller à : navigation, rechercher
Le cours complet en diaporama / The whole lesson in slide show (pdf)

1895-1900 : non-acteurs et acteurs de music-hall

Leopoldo Fregoli

Leopoldo Fregoli
Italie - 1867-1936
Transformiste et acteur.
Inventeur du « frégoligraphe », modification du « cinématographe » des frères Lumière.

Georges Méliès

  • En tant que réalisateur, il utilise des acteurs amateurs ou des artistes de music-hall.
  • En tant que interprète dans ses films, il recourt au sur-jeu et aux costumes.

Chez Lumière

Sortie des usines Lumière des frères Lumière (France, 1895)

  • Ce ne sont plus des ouvriers, mais des acteurs amateurs.
  • Il y a une véritable mise en scène (les conditions de tournage exigent la simulation).

1900-1910 : naissance de l'acteur de cinéma

David Wark Griffith

  • Passage d'un jeu théâtral à un jeu cinématographique.
  • Dirige les actrices Mary Pickford (débute en 1908) et Lilian Gish (débute en 1912).

Le film d'art

Le film d'art
Un courant français
Jeu théâtral pour légitimer le cinéma, encore considéré comme attraction foraine.
Film de référence : L'Assassinat du Duc de Guise, Charles Le Bargy et André Calmettes (Fr. 1908).

1910-1920 : différentes classes d'acteurs

Le burlesque étasunien et l'évolution de la tradition du music-hall anglais

  • Charles Chaplin
  • Buster Keaton
  • Stan Laurel

Les stars

Aux États-Unis

  • Florence Lawrence (1886-1938) : première actrice de cinéma dont on affiche le nom.
  • Gloria Swanson (1899-1983) : succès à partir de la fin des années 10. Cinq films avec Cecil. B. DeMille de 1919 à 1920.

Le business de l'acteur se développe (acteur bankable) et son poids artistique s'alourdit.

En Europe

  • Asta Nielsen (1881-1972) : actrice danoise. Une des premières « femmes fatales » du cinéma.
  • Ivan Mosjoukine (1889-1939) : capacité de sur-jeu et de sous-jeu.
  • Phénomène du divisme (vers années 15 en Italie) :
    • Francesca Bertini (1892-1985) : sommet de carrière début des années 10 au début des années 20.
    • Lyda Borelli (1884-1959) : jeu basé sur la lascivité, l'amplitude du mouvement. « Un jeu très “1900” » (C. Viviani).
    • Pina Menichelli (1890-1984) : légèreté (ironie, coquetterie).
Divisme
Sophistications des mouvements, des poses et des figures. On parle alors de divas de cinéma.
Construire un film sur des beautés et des personnalités exceptionnelles.

1920-1930 : sur-jeu et sous-jeu

Dès la fin des années 10 / début des années 20, deux tendances se dessinent :

  • Le sur-jeu. Exemples :
    • l'acteur expressionniste (années 10-20) comme Conrad Veidt ;
    • l'acteur-monstre (massif et expressif) comme Emil Jannings ou Werner Krauss.
  • Le sous-jeu. Exemple : l'« [http:fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Effet_Koulechov&oldid=81384793 effet Koulechov] » (début des années 20), où le jeu d'acteur est modelé par le montage.

En Russie

FEKS
Acronyme de Fabrika EKScentriceskogo aktëra (fabrique de l'acteur excentrique).
Active de 1921-1931.
Menée par Grigori Kozintsev (1905-1973), Leonid Trauberg (1902-1990), Sergueï Ioutkevitch (1904-1985), Segueï Guerassimov (1906-1985).

En France (puis à l'étranger)

Dans les années 20, développement du jeu d'acteur « delsartien » (adaptation du travail de François Delsarte) :

  • codification ;
  • construction visuelle d'un sentiment (expression + recherche esthétique) ;
  • influence sur le travail de l'acteur Lon Chaney.
François Delsarte
France, 1811-1871
Chanteur et théoricien du mouvement.

1927 : début du parlant

  • Récupération du pouvoir artistique par les producteurs. Durant la période du muet, ce pouvoir appartient aux réalisateurs et aux acteurs.
  • Problèmes avec l'enregistrement de la voix :
    • voix nasillardes ;
    • accents marqués.
  • De nouveaux metteurs en scène et acteurs venus :
    • du théâtre ;
    • de Broadway.

Les premiers acteurs du parlant

Al Jolson
Actif de 1923 à 1939.
Habitué de Broadway et du « black face » (visage noirci).
Personnalité très forte à la scène. Peu d'expérience cinématographique avant The Jazz Singer (1927).
Gary Cooper
Actif de 1923 à 1961.
Naît avec le parlant, mais impose son silence.
Spencer Tracy
Actif de 1930 à 1967.
Focalisation du regard du spectateur par la présence physique et par l'économie de jeu (sous-jeu).
James Cagney
Actif de 1930 à 1984.
Bavard. Impose un débit nouveau.

1930-1940 : l'apogée du « star system »

Remarque : Aux États-Unis, les acteurs d'origine étrangère permettent de vendre les films dans les pays étrangers.

Greta Garbo

  • Un jeu passif.
  • Comment lui faire passer le cap du parlant ?
    • Justification de son accent par son rôle.
    • Voix en phase avec son image.
    • Buzz (« Garbo talks! »)
Greta Garbo
Suède - 1905-1990
Active de 1920 à 1941.

Marlène Dietrich

  • Un visage construit sur les effets de lumière (développés par Sternberg).
  • Une tradition théâtrale forte (influence de Sarah Bernhardt).
  • Une actrice-créature : le film se construit autour d'elle.
Marlène Dietrich
Allemagne - 1901-1992
Active de 1923-1978.
Issue du cinéma muet. Obtient le succès avec Der Blaue Engel de Josef von Sternberg (Allemagne, 1930).
Figure très populaire pendant la Guerre (notamment auprès des soldats).

Les acteurs issus du théâtre yiddish

Le parlant renverse certaines conceptions du héros (plus rude, plus méchant).

  • Edward G. Robinson (USA - 1893-1973)
  • Paul Muni (USA - 1895-1967)

Le pittoresque régionaliste (France)

  • Les réalisations de Marcel Pagnol :
    • esthétique réaliste ;
    • pittoresque régionaliste.
  • Acteurs : Raimu (1883-1946), Fernandel (1903−1971)
  • Le parlant libère le dialecte régional

Les « clowns » du cinéma étasunien

  • Mae West (1893-1980)
  • W.C. Fields (1880-1946)
  • Les Marx Brothers (actifs ensemble de 1921 à 1957)

Les seconds rôles marquants (France)

Acteurs excentriques :

  • Marguerite Moreno (1871-1948)
  • Pauline Carton (1884-1974)
  • Louis Jouvet (1887-1951)

Les patriarches (France)

  • Harry Baur (1880-1943)
  • Pierre Blanchar (1892-1963)

Les figures du boulevard (France)

Sacha Guitry
1885-1957
En tant qu'acteur : artificialité, fascination pour certains personnages (ex : Talleyrand)
En tant que réalisateur : théâtralité, troupe d'acteurs

Les grandes figures féminines (France)

  • Danielle Darrieux (1917-)
  • Gaby Morlay (1893-1964)
  • Françoise Rosay (1891-1974)

Des rôles qui évoluent selon l'âge de l'interprète :

  1. jeunes femmes ;
  2. femme mûres, femmes fortes ;
  3. figures maternelles.

Les stars de la comédie étasunienne

  • Katharine Hepburn (1907-2003)
    • débute au théâtre (fin 20 - début 30)
  • Carole Lombard (1908-1942)
    • Beauté mais drôlerie
  • Cary Grant
Cary Grant
Grande-Bretagne, 1904-1986
Originaire du music-hall britannique.
Créature cinématographique. Adepte de la screwball comedy (comédie loufoque).

Le mythe du danseur (USA)

Fred Astaire, l'acteur-danseur.

Le mythe réaliste poétique (France)

  • Michèle Morgan (1920-)
  • Jean Gabin
Jean Gabin[1]
France, 1904-1976
1935-1939 : apogée de sa carrière (il joue chez Julien Duvivier, Jean Renoir, Jean Grémillon, Marcel Carné…)
Une aura équivalente aux stars étasuniennes.
L'incarnation d'une époque (le Front Populaire).

L'emphase opératique (URSS)

L'emphase opératique s'est notamment exprimée chez l'acteur Nikolaï Tcherkassov (Russie - 1903-1966) dans Alexandre Nievski (1938) et Ivan le Terrible (1944) de S.M. Eisenstein. Son aura actorielle est équivalente à Ivan Mosjoukine.

Le naturalisme rebelle (USA)

John Garfield
USA - 1913-1952
Formation à l'Actors Studio.
Personnages populaires, bandits.
Engagement social et politique. Victime du maccarthysme. Garfield se réfugie alors à Broadway (non touché par le maccarthysme).

L'idéal britannique

  • Leslie Howard (1893-1943)
  • Laurence Olivier (1907-1989)

1940-1950 : le mûrissement des stars

L'avènement des stars féminines (début 1940)

Les hommes (et donc les acteurs) sont réservistes durant la Guerre.

  • Bette Davis (1908-1989)
  • Joan Crawford (19/5-1977)
  • Barbara Stanwyck

Les pin-up girls

  • Betty Grable
  • Lana Turner
  • Rita Hayworth

Notes

  1. Cf. MAILLOT Pierre, Les Fiancés de Marianne (la société française à travers les grands acteurs Jean Gabin, Jean Marais, Gérard Philipe, Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Gérard Depardieu), Éd. du Cerf, 1996. ISBN : 2204054321