Le cinéma expressionniste

De Tilde3 wiki
Aller à : navigation, rechercher

Les origines

L'expressionnisme existe dans :

  • les arts plastiques (ex: Die Brücke, mouvement de peintres expressionnistes (1905-1913))
  • les arts du spectacle
  • la littérature (Der Sturm : revue littéraire fondée par Herwarth Walden (1910-1932))
  • la sculpture

Contexte historique au cinéma

Jusqu'à la Première Guerre mondiale

La France est le plus grand pays producteur de films. L'Allemagne ne produit que 15% des films de son territoire.

Le film d'art se développe : il faut attirer la classe bourgeoise.

Asta Nielsen (1881-1972) est la première star allemande du cinéma muet.

  • jeu naturel
  • érotisme

En Allemagne, la troupe de Max Reinhardt triomphe.

Max REINHARDT
(1873-1943) Autriche/US
Premier metteur en scène du genre expressionniste. Ont travaillé avec lui : Paul WENEGER, Ernst LUBITSCH, Friedrich MURNAU…

Après la Première Guerre mondiale

Le cinéma devient un moyen de propagande possible.

L'Allemagne devient un important producteur de films. La société de production la plus réputée est la UFA.

La UFA
Grande société de la République de Weimar. Créée en 1917, dissoute en 1945. Mère de la Continental-Films (1940).
Esthétique expressionniste (influence du fantastique et de la psychanalyse).

La forme

Une forme très marquée, opposée au réalisme et à la vraisemblance.

  • stylisation picturale
  • théâtralisation, picturalisation du décor
  • maquillage, vêtements typés
  • jeu d'acteur appuyé (les mimiques priment sur les paroles)
  • contraste insistant entre les ombres et les lumières. Illumination par flaques

C'est un cinéma d'hallucination, de visions. L'espace et le décor révèlent la psyché des personnages.

Remarque : l'influence du Cabinet du Dr Caligari de Robert Wiene (1920) est si importante que l'expressionnisme cinématographique est aussi appelé caligarisme.

Le Cabinet du Dr Caligari

  • ultime occurrence du romantisme allemand
  • expressionnisme au plus haut niveau

Le fond

  • refus d'une psychologie
  • refus du monde
  • romantisme (influence du peintre Caspar Friedrich (1774-1840)
  • thèmes des légendes germaniques

Les thèmes récurrents sont :

  • la ville et la rue : inspiration cubiste, labyrinthe. Sentiments de menace et d'exclusion.
  • l'automate, le pantin : dénonciation d'une réalité aliénante (militarisme, bureaucratie, industrie…)
  • le cercle et l'angle : motifs de la spirale, de la course en rond. Des figures du destin, de la cruauté du réel.
  • l'image du double, du reflet, de l'ombre : expression d'une crise d'identité.
  • le thaumaturge et le tyran : annoncent le destin de l'Allemagne.

L'influence du genre

Le cinéma d'Hollywood va :

  • s'inspirer de l'expressionnisme allemand
  • accueillir les opérateurs et réalisateurs qui fuient l'Allemagne nazie

Références

EISNER, Lotte. L'Écran démoniaque, Ramsay, 1985, 287 pages. ISBN : 2-85956-453-5