Acteur-cinéma-ref

De Tilde3 wiki
Aller à : navigation, rechercher

Classer le jeu de l'acteur

Par sphère, par registre

  • Le naturel ? L'emploi ?
  • Comme personnage ? Comme créature ? (est-ce un acteur qui joue ? Un acteur qui est ?)

Présence, prise d'espace

Est-il modelé par le metteur en scène ?

La formation et la direction de l'acteur

Exemple : Dans À l'est d'Éden (Elia Kazan, USA, 1955), le conflit entre les personnages du fils (James Dean) et du père (Raymond Massey) est accru par le conflit entre deux écoles d'acteurs (l'Actor's Studio contre l'École britannique).

La persona de l'acteur

La persona de l'acteur et l'imaginaire du spectateur sont plus importants au cinéma qu'au théâtre :

  • impact sociologique important ;
  • acteur et personnalité ;
  • acteur-auteur.

L'étude de la persona sert donc généralement de base de travail. Elle comprend une étude comparative :

  1. de la filmographie et des rôles (habitude, contre-emploi) ;
  2. de l'image publique.

Note : Ce qui importe est à l'écran. Il faut se méfier de la biographie et des déclarations d'intention.

Constitution de l'acteur

Les caractéristiques physiques et gestuelles de l'acteur

  • Est-ce fixé chez l'acteur ? Est-ce en évolution dans sa filmographie ? Quelle est la part d'accidentel ?
  • Quelle posture ? Quel tempo ?
  • Que fait-il de ses mains ? Que fait-il lorsque son partenaire parle ?
  • Quelle est son apparence (vêtements, maquillage, coiffure, lumière…) ? Il s'agit là d'« objets expressifs » (James Naremore).

Plus de détails sur les registres du geste.

Le travail de la voix

  • Une identité ? Une neutralité ? Une pluralité ?
  • Une émotion en rapport ou en rupture avec l'expression physique ?
  • Quelle musicalité ? Quel rythme ?

Le traitement de l'émotion

  • Émotion exprimée ? Contenue ?
  • Modulable en fonction de la réaction des partenaires ?

La mise en scène

  • Quels sont les éléments extérieurs à l'acteur ?
  • Quels sont les effets produits
    • sur l'acteur ?
    • sur le spectateur ?
  • Quel niveau de plan ?
    • Plan d'ensemble / plan moyen : fonction narrative
    • Plan intermédiaire : fonction réaliste
    • Gros plan : fonction iconique

Les 3 registres de geste

Registre réaliste

  • Fonction purement réaliste (« la gestuelle du crédible » (C. Viviani))
  • Banalité en contraste avec les sentiments

Registre théâtral

  • Peut être une conséquence du registre réaliste
  • Registre dramatique, expressif

Registre ornemental.

  • Peut être une conséquence du registre théâtral
  • Un caractère plastique du geste
  • Une attitude à figer, un surjeu

Bibliographie

Dans les études cinématographiques, le sujet de l'acteur n'a été spécifiquement abordé que vers la fin des années 80 — notamment par James Naremore.

Ce sujet demeure peu traité aujourd'hui, ne représentant parfois qu'un quart des ouvrages mentionnés ci-dessous.

Ouvrages généraux

NACACHE Jacqueline, Le Film hollywoodien classique, Nathan, Paris, 1995.

Théorie de l'acteur de théâtre

AUTANT-MATHIEU Marie-Christine (dir.), Mikhaïl Tchekhov/Michael Chekhov, de Moscou à Hollywood, du théâtre au cinéma, L'Entretemps, Paris, 2008.

Théorie de l'acteur de cinéma

  • CALLOW Simon, Dans la peau d'un acteur, Espace 34, Paris, 2006.
  • DAMOUR Christophe, GUTLEBEN Christian, VALMARY Hélène et VIVIANI Christian (dir.), Généalogies de l'acteur au cinéma, Échos, influences, migrations, Revue Cycnos, vol. 27, n°2, L'Harmattan, 2011.
  • LUMET Sidney, Making movies, Vintage Books, New York, 1996.
  • MOULLET Luc, La Politique des acteurs, Cahier du cinéma, Paris, 1993.
  • NACACHE Jacqueline, L'acteur de cinéma, Nathan, Paris, 2003.
  • NAREMORE James, Acting in the cinema, University of California Press, Berkeley, 1988.

Star studies

  • MORIN Edgar, Les Stars, Seuil, Paris, 1957. (obsolète)
  • WARREN Paul, Le Secret du star system américain, une stratégie du regard, L'Hexagone, Montréal. 1989.